Galerie

L’intuition ou sixième sens


L’intuition est souvent considérée comme un sixième sens. Pour Bernard Baudouin, auteur de « Comment développer son intuition », elle est un langage secret qu’il faut écouter et apprivoiser. Le sujet est sérieux car être à l’écoute de notre intuition conditionne notre comportement. 

Faut-il rester à l’écoute et développer son intuition en affaire ?

S’il faut rester à l’écoute et réceptif du comportement de son client, de ces actes, de ce qu’il dit, et de comment il le dit, il convient de rester néanmoins ouvert à l’idée que d’autres paramètres rentrent en considération dans une vente.

OUI  … 

  •  Il faut faire confiance à son intuition, parce qu’elle se révèle surtout quand on est dans un climat ouvert et positif. Elle nous donne des informations et nous alerte.
  • Elle peut nous donner beaucoup d’énergie et de confiance si face à l’autre, on se trouve dans cet état d’esprit d’ouverture.
  • De plus la confiance entraîne la confiance, on peut donc donner le meilleur de soi-même.

NON …

  • L’intuition peut nous mettre dans une situation d’échec si on n’a pas une parfaite confiance en soi.
  • Si l’attitude de notre client ne nous semble pas rassurante on peut avoir le sentiment qu’on a aucune chance et ne pas développer notre argumentaire.
  • De plus, cela sous-entendrait que les arguments de vente et le contexte rentrent pour une part négligeable dans une négociation, ce qui est faux.

Quelle est la bonne attitude ?

Il n’y en a qu’une. Toute personne rencontrée est potentiellement soit un client, soit un prescripteur de notoriété. Alors ne négligez rien ni personne !

A l’image de ce papillon qui se promène de fleur en fleur au hasard de son humeur sachez qu’il n’y a pas de profil type. 

Publicités

2 commentaires sur “L’intuition ou sixième sens

  1. C’est vrai qu’il y a une bonne partie de « feeling » dans une négociation et en affaire de manière générale. On a tous aussi eu un jour ce truc qui nous a fait dire « ah, j’aurais du m’écouter ! ».
    Perso j’écoute à présent, pour ne plus avoir à me dire ceci ;o)

  2. Oui et en même temps il ne faut pas trop s’écouter, sinon on risque de passer à coté du client fidèle et régulier mais qui n’est pas expressif et pas sympathique. Même les gens antipathique consomment.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s