Galerie

Faut il avoir peur du « neuromarketing » ?


La question du neuromarketing se pose régulièrement en notion de bien ou de mal, étique ou pas étique. Pour ma part, mon concept repose sur un des piliers de cette logique. Les consommateurs sont réceptifs au chocolat. Cela les mets immédiatement dans un état de bien être propice aux affaires.

C’est quoi cette notion de neuromarketing ? 

Le neuromarketing est l’application des neurosciences cognitives au marketing et à la communication. Le but de cette discipline émergente est de mieux comprendre les comportements des consommateurs grâce à l’identification des mécanismes cérébraux qui interviennent lors d’un achat ou face à une publicité.

Le chocolat et ces désirs inconscients ! 

« Le désir d’un aliment agréable au goût (comme le chocolat) entre en conflit avec la nécessité culturellement imposée d’en réduire les apports, ce qui a pour effet d’accentuer le désir de cet aliment et nous amène à l’interpréter comme une addiction. Il se peut aussi que chez certaines personnes, il existe des différences dans la manière dont le cerveau traite les stimuli alimentaires qui sont comparables aux stimuli addictifs, ce qui renforce l’envie de consommer différentes quantités ou catégories d’aliments. »

http://www.eufic.org/article/fr/sante-mode-de-vie/troubles-alimentation/artid/Addictions-alimentaires-ou-impulsions-alimentaires/

Quel est le rapport avec Effet Papill’or ? 

Mon concept repose sur cette idée, du sens, de tous les sens, dans tous les sens.

1) Le côté sensoriel du chocolatil est évident que le chocolat sent bon, qu’il plait, qu’il suscite du bien être juste par le regard et par l’odeur. Pas besoin de faire des études pour cela, nous savons tous dans quel état nous sommes face au chocolat.

2) Remettre la relation humaine au centre de la relation commerciale : s’échanger un cadeau, se regarder, partager un chocolat, profiter de ce climat tous cela est bon pour les affaires.

3) Prospecter, fidéliser, remercier, honorer, faire plaisir, se faire remarquer, sortir du lot ... Tous cela sera possible grâce à mon concept. Grâce à cette logique qui remet l’humain et ses besoin à sa place y compris mais surtout dans les relations commerciales.

Alors on a dit Neuromarketing ? 

Oui prenez du plaisir, faites plaisir, ressentez le plaisir, tous le monde y gagne, celui qui reçoit, celui qui offre. Il n’y a pas de bonnes relations commerciales sans cette notion de gagnant /gagnant, et encore mieux de sourire gagnant. 

Publicités

Un commentaire sur “Faut il avoir peur du « neuromarketing » ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s